28/04/2006

La Dixieme Muse Mai/Juin .


Logo

*** TROIS ANS ET 50 % DE BONHEUR EN PLUS ! ***

On ne va pas bouder notre plaisir, le troisième anniversaire de La Dixième Muse marque une nouvelle étape dans la vie du magazine, et quelle étape !


Un nouveau format, une nouvelle maquette et cinquante pour cent de pages en plus, il fallait bien ça pour le mag’ des filles qui aiment les filles, qui après la France, la Belgique et la Suisse, s’implante aujourd’hui en Andorre, au Canada et dans les Dom.

11:53 Écrit par sab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2006

AGRESSIONS HOMOPHOBE OU PAS ??

 
Un mort et un blessé très grave : tel est le bilan terrifiant de deux agressions dont ont été victimes des homosexuels ces derniers jours à Paris sans qu’on sache, pour l’instant, s’il existe un lien entre ces affaires.
(droits réservés)
 
La première victime, Olivier, avait 60 ans et habitait rue du Grand Prieuré dans le XIè arrondissement. C’est là, dans son appartement, qu’on a découvert son cadavre la semaine dernière. Ce commerçant de Bourges a été étranglé dans la nuit du 5 au 6 avril dans ce qui, d’après les enquêteurs et "Le Parisien" du 13 avril, pourrait être un jeu sexuel ayant mal tourné. Le quotidien précise que des objets de valeur ainsi que sa carte bleue ont disparus et que la brigade criminelle "devra déterminer si le meurtrier est un "piégeur" d’homosexuels".
 

Homophobie


Dans la seconde affaire, la victime, Laurent, 42 ans, a été retrouvé dans un état épouvantable dans son appartement de la rue Saint-Blaise, dans le XXè arrondissement, après ce qui peut s’apparenter à de la torture.  Lorsqu’il a été découvert, Laurent agonisait dans son logement depuis près d’une semaine ! Désormais hospitalisé dans un état très grave, il souffre d’un traumatisme crânien.

Ces deux affaires ne semblent pas, à l’heure actuelle, avoir de lien. Il n’empêche qu’elles incitent une nouvelle fois à inviter à la prudence, les agressions d’homosexuels suite à des rencontres sur internet, notamment, n’étant pas rares, les "piégeurs" qui cherchent à dépouiller des proies dont ils pensent qu’elles ne porteront pas plainte étant également assez coutumiers de ce type d’actes.

Première à réagir à ces violences, la députée (Verts) Martine Billard, s’en est émue dans un communiqué, soulignant "le travail des associations qui luttent sur le terrain contre les discriminations envers les personnes LGBT. Elles alertent sur la hausse constatée dernièrement des agressions physiques subies après des rencontres sur les lieux de drague ou via Internet, et appellent à des consignes de prudence (comme éviter une première rencontre dans un lieu non public). Il n’est que plus urgent, poursuit l’élue parisienne, de mettre en place un réel plan de prévention des discriminations anti-LGBT dans le cadre de l’école, que ce soit en donnant toute sa place à l’information sur la pluralité des sexualités et des identités de genre dans les heures consacrées à l’éducation sexuelle, ou en favorisant l’octroi d’agréments aux associations extérieures pour délivrer leurs messages de tolérance en milieu scolaire."

article paru dans  e-llico.com

23:05 Écrit par sab | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |